La mort intranquille. Autopsie du zombie

La mort intranquille. Autopsie du zombie

Le zombie contemporain, mort-vivant mangeur de chair humaine, apparaît dans un grand nombre de productions esthétiques depuis le début des années 2000, contaminant une variété de supports (du livre au film, du jeu vidéo à la série télévisée) et différents genres, à commencer par celui de l'horreur.
Comprenant une préface de Sarah Juliet Lauro, l'ouvrage collectif La mort intranquille se veut un espace de réflexion savante où chercheuses et chercheurs de plusieurs disciplines se donnent pour objectif d'étudier le zombie, de l'autopsier, d'en explorer les incarnations, du mort-vivant romérien au monstre réhumanisé, en passant par la figure de l'infecté.
Les différents chapitres présentent des analyses formelles ou de corpus et abordent une pluralité d'enjeux par le biais de la figure du zombie, notamment l'imaginaire de la fin, le rapport au temps, les dérives éthiques de la science, le corps et l'érotisme.