L'Animal langage

La compétence linguistique humaine

Livre numérique

L'Animal langage

Avec cette somme sur la nature du langage, Charles Taylor offre à ses lecteurs le livre qui était présent en arrière-plan de ses travaux précédents, notamment «Les Sources du moi» et «L’Âge séculier». En s’appuyant sur quatre décennies de réflexions et de recherches, il démontre comment, grâce au langage, l’être humain se découvre et se révèle au monde et aux autres.

Au cours de sa longue histoire, la philosophie occidentale s’est divisée en deux camps à propos de la nature du langage. Pour les rationalistes et les empiristes — Hobbes, Locke et Condillac —, le langage est un mode de traitement de l’information qui permet aux humains de s’orienter dans le monde. Ces théories permettent certes d’expliquer comment nous arrivons à emmagasiner un nombre impressionnant de connaissances, mais leur intellectualisme repousse à la marge le potentiel d’inventivité du langage.

À l’inverse, les théories «constitutives» du langage insistent sur les représentations artistiques, les gestes, les intonations de la voix, les métaphores, bref, toutes les manifestations de l’être humain qui débordent le cadre restreint du traitement de l’information. Aussi le langage est-il constitutif du fait qu’il s’acquiert et se développe en commun. Inspiré par les romantiques, à commencer par Herder, Charles Taylor voit dans le langage une conscience collective du monde possédant une rationalité et un mode d’être qui lui sont propres. En cela, il se montre fidèle à l’ensemble de son oeuvre philosophique qui, quel que soit le sujet abordé, situe l’être humain dans un contexte historique et culturel d’où émerge la question du sens.

Table des matières

Table des matières
L'Animal langage 1
Avant-propos 9
Première partie - LA DIMENSION CONSTITUTIVE DU LANGAGE 11
Chapitre 1 - Les conceptions dénotative et constitutive du langage 13
Chapitre 2 - L’évolution du langage 75
Chapitre 3 - Au-delà de l’encodage de l’information 117
Deuxième partie - DU DESCRIPTIF AU CONSTITUTIF 141
Chapitre 4 - La théorie Hobbes-Locke-Condillac 143
Chapitre 5 - La dimension figurée du langage 177
Chapitre 6 - Constitution 1 - Expliciter le sens 241
Chapitre 7 - Constitution 2 - La force créatrice du discours 353
Troisième partie - AUTRES APPLICATIONS 385
Chapitre 8 - Quand la signification naît du récit 387
Chapitre 9 - L’hypothèse Sapir-Whorf 425
Chapitre 10 - Conclusion - La portée de la compétence linguistique humaine 441
Index 459
Table des matières 471