Le temps des signes

Cette édition des poèmes de Rino Morin Rossignol, rassemblés sous le titre "Le temps des signes", repose sur celles des recueils "Les boas ne touchent pas aux lettres d'amour" et "La rupture des gestes", parus aux Éditions Perce-Neige (1988) et aux Éditions d'Acadie (1994).

Morin Rossignol fut le témoin de la répression policière contre les gais dans l'Ouest de Montréal, puis de leur migration vers l'Est, dans ce qui allait devenir le Village. Sa poésie emprunte une route parsemée d'écueils — la misère sexuelle, l'abandon, la solitude — dont les plus terrifiants furent l'apparition du sida et l'hécatombe qui s'ensuivit.

Avec courage et dignité, malgré l'adversité, le poète a sublimé les tensions de cet état d'être-gai dans un monde hétérosexué à la fois menaçant et fascinant. Ses poèmes sont la manifestation littéraire de la résilience dans ce qu'elle a de plus surprenant et de merveilleux.