Nipimanitu

Amants fidèles
Au clair d’une lune entière
Nos ébats sont des feux
Prières d’enfants torrents de rire
Miroir des saintes tendresses

Parcours indécis des affluents
Entre les sables et les roches
Le lichen et les nouvelles pousses
Les effluves du jour s’amoncèlent
Se marient et s’unissent

Duplication et multitude
Le rythme naissant croît
Et se meut la soif plénière
L’appel est lancé

Nipimanitu

«Nipimanitu (L’esprit de l’eau)» offre une poésie spirituelle et mystique de l’effondrement, écrite dans l’urgence de tout dire. En trois mouvements – amour intégral, chute et trahison, puis résilience et retour à la vision claire –, il livre un chant révolutionnaire, puisant aux sources de la conscience, du rêve et de la mémoire, qui appelle à une transformation radicale de notre regard sur le monde.

La poésie symboliste de Ross-Tremblay traduit une métaphysique profondément innue qui repousse les limites du langage. L’auteur y exprime une cosmogonie qui aspire à l’immanence et à l’osmose entre l’humain et ce qui fonde sa vie.