Sang d’encre : Bloodmajiq

Bandes dessinées

Sang d’encre : Bloodmajiq

La majiq a été bureaucratisée, il y a de cela une vingtaine d'années. Depuis, les pratiquants doivent se procurer des permis pour leurs domaines de sorcellerie respectifs auprès du Conseil ésotérique. La majiq Blood est expressément interdite, car c'est un art obscur qui se nourrit de l'essence suprême des êtres et qui exige des sacrifices méritoires en tant que catalyseur. Félixe et Jac - duo insolite et mercenaire - sauvent une jeune femme qui a perdu la mémoire, sauf qu'elle se souvient avoir déjà été prisonnière d'un mage Blood. Les trois partent aux trousses de ce vampire, rencontrant plusieurs créatures majiq et bizarres en chemin.