Faire l'économie de la haine

Essais sur la censure

Livre numérique

Faire l'économie de la haine

Point de haine de l’économie là où on nous fait aimer l’argent, à tout prix. Point de haine de l’économie, mais une économie de la haine. Le programme: faire l’économie de la haine. Haïr sans qu’il n’y paraisse. Ainsi s’investit-on dans l’asservissement à l’argent. Sous les données, sous les calculs et sous la spéculation: des crimes, du sang, du vol et des morts, mais assourdis par ce savoir économique et ses prérogatives légales. Car l’argent fait écran: faut-il qu’on délocalise des usines, licencie du personnel, pollue des rivières, contourne le fisc, soutienne des dictatures ou arme des chefs de guerre pour que le prix d’une action monte en Bourse? Cette culture de l’argent nous autorise précisément à faire l’économie de ces questions, sur le mode de l’autocensure. Alain Deneault en tire un à un les fils, pour libérer notre conscience de ce filtre marchand qui codifie le social.

Table des matières

Table des matières
Faire l'économie de la haine 1
crédits 6
sommaire 7
Faire l'économie de la haine 9
Censure et autocensures 15
L'économie de la dénégation 30
Haine de la démocratie sous les effets de toge 34
Mille jours au pays du droit 44
La diffamation, la fameuse 64
Présidentielle 2017: de l'incapacité d'avoir honte 72
Le onze novembre deux mille quinze 80
Le prolétariat en négatif 87
À qui profite l'immanence 93
À la frontière des paradis fiscaux 97
Multinationales et mercenariat 116
Le génocide industriel 128
Chiffre à mort 147
La marque de Dieu 154
De quoi fait-on l'économie 160
Vendre les Jeux olympiques: recours homéopathiques aux procédés esthétiques du IIIe Reich 170
Qu'entendre par «Du pain et des jeux»? 186
Le silence par le bruit 197
«Engagé» 201
Sources 221