Entrevous. No. 3,  2017

Entrevous inaugure un nouveau sous-titre: « revue d’arts littéraires ». Au sommaire: cinq sections et de très nombreuses contributions. 1. Le laboratoire de création Troc-paroles de la Société littéraire de Laval, où sont expérimentées diverses techniques d’écriture : «Le brunch des espions» (micronouvelles), «Les listes de choses (prose poétique brève à la manière de Shonagon)» et «À la manière nippone» (haïku, tanka). 2. Mots sur image: où la poésie s'amalgame à l'art visuel et à la photographie d'art. 3. L'art du pastiche: après l’autofiction et le potluck littéraire, Entrevous poursuit dans la stimulation de la créativité par la contrainte volontaire et se livre à l’art du pastiche (de Vincent Delerm, Jun’ichiro Tanizaki et Jean de la Fontaine). 4. Lieux de mémoire littéraire: texte poétique lu à l’inauguration de la place Anne-Marie-Alonzo et visite de la bibliothèque de Nemo sur le Nautilus. 5. Une dernière section toute en interdisciplinarité, La littérature est partout: au cinéma (la romancière dans Le Violon rouge), au concert (poésie de Patrick Coppens et chambristes de l'Orchestre symphonique de Laval; poèmes du domaine public sur les gitans et Orchestre tzigane de Montréal), à l’opéra (Journées de la culture chez Béatrice Picard) et au théâtre (Festival des Molières).