L'écho de leurs voix

«Ce soir, j’ai des araignées dans la tête. Je m’interroge de plus en plus. La manie de Lisa de fouiller le passé me contamine. Moi, c’est le mien que j’aimerais connaître. Que ma mère me renseigne sur les événements qui nous concernent, ceux qui expliquent l’éclatement de la famille, les photos qui manquent dans l’album, le silence dans lequel j’ai grandi, notre isolement de la communauté haïtienne de Montréal.»

On raconte que la terreur se transmet dans les gènes, que les esprits ne meurent jamais et que les lwas peuvent porter leurs messages au-delà des frontières. Dans ce roman du Montréal haïtien, des enfants d’immigrants n’échappent pas à leur héritage inavoué. Se croisent des réfugiés politiques, de riches fuyards, des orphelins cherchant l’origine de leurs marques, dans un portrait de famille aussi tendre que tragique. Comment continuer à vivre malgré le soupçon, malgré l’impunité?