Adieu, vert paradis

Caché sous son lit, un garçon de sept ans est témoin d’un acte sordide qui met fin pour lui aux rêves du « vert paradis » de l’enfance. Aveuglé par la rancœur, il commence à perdre pied et décide de faire du mensonge et de la délation ses instruments de vengeance. Mais il ne peut en prévoir toutes les conséquences sur son entourage et sur lui-même. Il grandit en essayant de survivre aux divers drames qu’il a malgré lui provoqués. Le récit de ces événements est ponctué d’intermèdes dans lesquels, devenu adulte, il va découvrir les dessous du naufrage familial d’antan ; il parviendra même à remonter jusqu’à leur lointaine source empoisonnée. Avec une écriture d’une grande musicalité, l’auteur présente en alternance les souvenirs de l’enfant dans cet univers familial oppressant, et les retours que l’adulte réussit à faire sur son passé. Roman riche et intense construit sur deux modes narratifs contrastés et évoquant deux pays très éloignés l’un de l’autre, autant dans l’espace que dans le temps, Adieu, vert paradis déroule un double contrepoint qui met peu à peu en lumière une difficile reconquête de soi par la mémoire et la parole.