Menaud, maître-draveur

Le cri de révolte de son héros se répercute par-delà les générations, mais, pour Félix-Antoine Savard, Menaud maître-draveur était d'abord et avant tout un texte littéraire dont il aspirait à faire une œuvre d'art, la plus parfaite possible. La Bibliothèque du Nouveau Monde peut enfin offrir au public une édition du texte que l'écrivain lui destinait en 1967 : c'est l'aboutissement d'un travail de réécriture s'étendant sur plus de trois décennies. De la première version manuscrite à la dernière édition revue par l'auteur, on ne compte pas moins de douze états de Menaud, dont cinq sont totalement irréductibles : on les trouvera ici, commodément réunies.
Professeur de littérature et de philologie au Département des lettres françaises de l'Université d'Ottawa, Yvan G. Lepage a établi l'édition critique du Survenant et de Marie-Didace de Germaine Guèvremont, dans la BNM. Il prépare une biographie de Félix-Antoine Savard.