Lettres québécoises. No. 151, Automne 2013

Pour le plus pur bonheur du lecteur, cette édition de Lettres québécoises met à l’honneur Louis-Philippe Hébert, cet « écrivain des machinations » aux multiples facettes. Qu’il soit poète, romancier, éditeur ou concepteur de logiciels, ce passionné d’écriture se livre à nous avec une franchise qui évoque la liberté d’un homme ayant choisi de chercher du côté de l’obscurité, loin des prétentions et du « bien écrit ». Puis, un dossier spécial se penche sur le métier de traducteur, ces « invisibles de la littérature », en analysant les conditions actuelles de la traduction au pays. Se succèdent ensuite de précieuses critiques nous invitant à découvrir l’intense premier roman d’anticipation 2054 d’Alexandre Delong, les bouillonnantes nouvelles de Sergio Kokis recueillies dans Culs-de-sac et le premier tome des Œuvres complètes d’Anne Hébert consacré à sa poésie.