Fou-Bar

• Le premier roman d'un jeune auteur de Québec.

• Une critique sociale et un certain portrait des jeunes de 30 ans.

• Un style jeune et un récit léger qui plaira aux 25-45 ans.

• Un récit urbain où dérision et humour font bon ménage.

Tout peut commencer par cette question: le crime a-t-il un rapport secret avec l'amour? À trente ans, Harold Lubie et Nadine Pilon le pensent quand ils violent les demeures de la bonne ville de Québec. Pourtant, s'ils conjuguent ainsi la rapine et la baise, c'est aussi pour mener leur combat.

«Sus à la classe moyenne!», se dit Harold, quand ils attaquent les réfugiés de la banlieue et autres petits bourgeois qu'il voit comme des égoïstes, des irresponsables. Ne faut-il pas soulager de leurs «bébelles» ces adeptes de la consommation tranquille?...

Sera-ce donc la guerre entre la génération X et les baby-boomers?

Non, parce que ce roman léger est finalement l'histoire d'un couple en formation. Où s'en vont donc Nadine et Harold, les floués de l'époque? Comment être heureux quand la bande des amis du Fou-bar ne suffit plus?