Impasse dignité

Emmelie Prophète fait partie des générations de femmes auteures haïtiennes contemporaines comme Yanick Lahens, Kettly Mars, Evelyne Trouillot, Edwidge Danticat.

Impasse Dignité, c’est le quartier éponyme. Les jeunes ont baptisé leur impasse
Dignité, par nécessité de citoyenneté. Ils refusent, par ce geste, l’exclusion
et revendiquent une identité et l’illusion d’habiter un pays. Ensemble, ils vont
apprendre à faire foule, à brasser la vie, à s’inventer jour après jour des rêves à la
mesure de leur manque. Ils découvrent l’injustice et l’arrogance sociale de la rue
voisine habitée par les notables de la ville.

Extrait
« José aurait pu marcher les yeux fermés tant il connaissait les moindres recoins
de cette impasse qu’il n’avait jamais quittée. Il aurait voulu avoir un ancrage, une province où se réfugier de temps à autre pour fuir tout cet incertain qui avait constitué sa vie et celle de Sara. Mais il était né ici. Entre la ravine et la petite ruelle en terre battue que lui, Daniel, Gogo et Jean-Philippe avaient baptisée « Impasse Dignité ». Ils avaient décidé, un après-midi de juillet, après une journée de discussions sur le muret à côté du Bric-à-brac situé en face
de chez mademoiselle Claire, de nommer l’impasse et d’attribuer un numéro à chacune des maisons. C’était une façon, dans leurs têtes d’adolescents, de pouvoir être identifiés, d’être situés sur une carte, de se donner une adresse. Ils avaient fait la quête auprès des habitants de l’impasse et de ceux qui passaient dans la rue principale. Le projet avait d’emblée enthousiasmé tout le monde. »

Échos de presse
« On se rend vite compte que c’est la porte d’à côté Impasse Dignité, tout est à portée d’yeux et d’odorat. De l’ordinaire magnifié par une écriture élégante, une sensibilité et un regard qui nous laissent admiratifs, époustouflés... »
Daniel Grange

L’auteure
Née à Port-au-Prince, Emmelie Prophète est poète et romancière. Elle a étudié en littérature, en communication et en droit. Son oeuvre est publiée aux éditions Mémoire d’encrier: Le testament des solitudes, qui lui a valu le Grand Prix littéraire de l’Association des écrivains de langue française (ADELF) 2009, Le reste du temps (2010), Impasse Dignité (2012), Le bout du monde est une fenêtre (2015), Un ailleurs à soi (2018) et Des marges à remplir et autres poèmes(2018).
Elle vit à Port-au-Prince.

Compléments