Quand la nation débordait les frontières

Quand la nation débordait les frontières

Cette étude tente de circonscrire la place des minorités françaises hors Québec dans la pensée du chanoine Groulx, l’un des principaux maîtres à penser du mouvement nationaliste de la première moitié du XXe siècle.
Dans son ouvrage, l’auteur détache le personnage de l’image de promoteur d’une idéologie limitée au territoire québécois, modèle généralement adopté par les historiens québécois, et fournit une analyse approfondie des nombreuses publications de Groulx ainsi que de son œuvre inédite et manuscrite, dont sa correspondance personnelle.