Thèmes et variations

Regards sur la littérature franco-ontarienne

Thèmes et variations

Durant les années 1970 et 1980, la création littéraire en Ontario français connaît une vitalité sans précédent : les écrivains sont de plus en plus nombreux, les troupes théâtrales se multiplient, des maisons d’édition voient le jour. Il n’est pas étonnant, dès lors, de voir la critique lui emboîter le pas au cours des années 1990. Si, au départ, les chercheurs se consacraient à mettre en place des outils de recherche – bibliographies, anthologies, histoires – , ils étudient à présent les œuvres pour elles-mêmes.

Les dix-sept textes réunis dans «Thèmes et Variations» s’inscrivent dans cette tradition. Ils ont comme point d’origine le colloque éponyme tenu à Hearst (Ontario) en avril-mai 2004. Le colloque s’était donné comme objectif de cerner de plus près l’évolution de la littérature de l’Ontario français et la nature des œuvres, ce que les chercheurs ont fait, tantôt en repérant des thèmes récurrents dans un ensemble d’œuvres – l’espace, l’identité, l’amour, l’écriture… – ou encore en analysant les textes d’un écrivain afin d’en dégager les principaux thèmes.

Les articles réunis dans «Thèmes et Variations» portent sur plusieurs auteurs : Patrice Desbiens, Jean Marc Dalpé, Michel Ouellette, Daniel Poliquin, Maurice Henrie, Pierre Karch, Hédi Bouraoui, Melchior Mbonimpa, Alain Bernard Marchand et Agnès Whitfield.