Doucement le bonheur

{:audio=>"Livre audio", :ebook=>"Livre numérique", :video=>"Vidéo"}

Doucement le bonheur

Un fait divers de la petite histoire d’Ottawa connaît dans ce roman une suite imaginée. / En 1929, Louis Mathias Auger, jeune et fier député fédéral du comté de Prescott, est accusé d’avoir violé Laurence Martel, une jeune femme de 17 ans venue demander son aide pour obtenir un emploi dans la fonction publique. Après pas moins de cinq procès, Auger est innocenté du viol, mais condamné pour séduction et incarcéré pour deux ans. / Qu’advient-il de Louis et de Laurence après ce drame ? Les historiens n’en savent rien. Mais c’est ici que Marguerite Andersen s’approprie l’histoire. Nous saurons comment chacun a pu refaire sa vie, en puisant dans son nouvel état « déchu » les forces du dépassement de soi. / Ce riche portrait psychologique est aussi un riche portrait d’époque où revivent les ambiances des années trente en des lieux divers : Hawkesbury, Ottawa, Kingston, Toronto, Montréal, Paris, Londres, Berlin, et Biddeford Pool, en Nouvelle-Angleterre.